Bienvenue à l'hôtel La Mirande

Au summum de l’art de vivre à la française :
vivez comme un noble au Siècle des Lumières !

La Mirande est célèbre pour ses intérieurs. Déjà dans les années 60 le lieu avait prêté son cadre au film de Jacques Rivette, « La Religieuse », adapté du roman éponyme de Diderot avec Anna Karina dans l’un de ses plus beaux rôles – film qui allait créer un scandale d’état.

En 1990 La Mirande est finalement ouverte au public. Sous la direction de François-Joseph Graf, décorateur mondialement connu, rien n’a été épargné pour restaurer soigneusement ce qui a survécu du passé et reconstituer, à partir de là, un décor de l’époque des Lumières, celui de la maison de ville d’un noble au XVIIIe siècle. Une demeure privée secrète est ainsi devenue un luxueux hôtel cinq étoiles, sans trahir l’âme du bâtiment.

Même les anciens « quartiers des domestiques », tout en bas de l’édifice, ont été en partie conservés et contribuent aux activités proposées.

Chaque chambre dispose de toutes les commodités que l’on peut attendre d’un hôtel 5 étoiles, mais discrètement, grâce aux technologies les plus modernes à l’instar des écrans de télévision dissimulés dans les miroirs.

La Mirande offre deux plaisirs culinaires bien distincts : soit dans la salle cardinalice du temps des Papes, sur la terrasse ou dans les jardins, dans son restaurant étoilé au Guide Michelin, soit dans la vieille cuisine où les convives partagent autour d’une grande table un dîner préparé sur l’ancien fourneau du XIXe siècle.

L’atmosphère “romantique” de La Mirande est accentuée par son emplacement unique au pied de la façade orientale du Palais des Papes, visible depuis les jardins et la plupart des chambres de l’hôtel.

« Séjourner à La Mirande est un voyage à travers deux siècles de délectables arts décoratifs français. » DEPARTURES magazine

« Imprégné d’histoire avec des origines remontant au XIVe siècle, c’est tout le climat des “Liaisons dangereuses” qui règne aujourd’hui, avec ses trésors du XVIIIe siècle cachés derrière la façade baroque : une grande et gracieuse maison privée avec un délicieux parfum d’exotisme. » TATLER magazine

plus... moins...